• Le dos forme une ligne droite qui continue jusqu'à la pointe extrême de la queue. Les pattes sont longues (Yorkshire) mais le tibia reste pratiquement invisible (Norwich). Les longues ailes se portent bien fermées et sans attache visible.

    Des ailes croisées indiquent un dos creux, des ailes pendantes un dos trop haut ou une position serrée. Le plumage est très volumineux et abondant ; c'est ainsi que les plumes du flanc se retournent parfois au-dessus des rémiges de sorte que celles-ci deviennent Partiellement invisibles ; ce n'est pas fautif pour autant.

    Chez les oiseaux huppés, la longueur de la huppe doit être proportionnelle avec la longueur du plumage du corps. Plus les plumes de la huppe sont denses et longues, plus long doit être le plumage du corps. Prenons comme exemple le crested : la huppe y tombe au-dessus du bec et des yeux ; son plumage est aussi abondant et très long ente les pattes (l'on pourrait presque parler d'une jupe). Ces oiseaux ont donc une très grande valeur parce qu'ils combinent un plumage très long avec une huppe extraordinaire. Néanmoins le plumage du Lancashire ne peut pas être bouffant mais bien fermé.
    L'espèce à tête lisse doit se soumettre aux mêmes exigences que l'espèce huppé. Il faut surveiller surtout la qualité de la tête qui doit être bien aplatie et présenter des sourcils bien dessinés.

    La position du Lancashire est presque la même que celle du Yorkshire, c'est-à-dire bien dressée et fière sous un angle de 85° à peu près.

 
Gravure du XVIIIeme siècle
   
 
previous
    next