• DESCRIPTION TYPE.
    La taille du Lancashire est presque le double des canaris ordinaire. Sa longueur atteint 22 à 23 cm, la queue à elle seule fait 8 à 9 cm. Lorsqu'on voit ce géant pour la première fois, il impressionne par sa mélancolie, sa position fière et sérieuse. Son plumage est assez dense et fourni de sorte qu'il paraît encore plus imposant qu'il ne l'est en réalité.

    La tête forte, aplatie montre des sourcils bien dessinés et se rattache pleinement au cou solide. La huppe qui ne fait qu'un demi-cercle, dégage partiellement l'oeil et ne couvre pas le bec non plus.
    Elle part du centre de la tête en couvrant d'une façon égale la partie antérieure de celle-ci en dégageant l'occiput. Le passage de la huppe à l'occiput doit se faire sans interruption et sans se faire voir. La huppe doit être dense, les plumes toutes de même longueur, décrivant un demi-cercle sur le crâne, sans irrégularités (endroits chauves) au bec ou aux tempes, sans plumes relevées.

    Le cou du Lancashire s'affaisse quelque peu de tous les côtés mais est néanmoins robuste et plein ; il s'attache harmonieusement aux épaules rondes, qui se joignent élégamment au sursalaires.

    Par la forme le Lancashire se rapproche du Yorkshire, mais ce premier a le corps plus rempli, la poitrine et le ventre plus volumineux et il ressemble ainsi
    au Norwich, étant seulement plus effilé. Cela est tout naturel parce que le Lancashire a servi de base à la création du Norwich.
 
Gravure du XVIIIeme siècle
 
 
  previous     next